2019 - LOUSSERT Romain

L’OSTÉOPATHIE

A.T. Still invente en 1890 le terme d'ostéopathie, en la définissant comme  "une connaissance scientifique de l'anatomie et de la physiologie, qui, mise dans les mains d'une personne habile, pourra aider un homme malade ou blessé par l'effort ou des tensions, des chocs, des chutes, des dérangements mécaniques ou des accidents de toute sorte".

Les connaissances anatomiques et physiologiques énoncées ayant drastiquement évolués depuis le XIXème siècle, l'Académie d'Ostéopathie de Belgique en propose aujourd'hui la définition suivante :

"L'Ostéopathie est une approche diagnostique et thérapeutique manuelle des dysfonctions de mobilité articulaire et tissulaire en général dans le cadre de leur participation à l'apparition des maladies."

L'ostéopathie se divise aujourd'hui en plusieurs grandes branches, et si certaines ont su faire preuves de leur efficacité clinique, certaines en revanche, plus ésotériques, peinent à convaincre la communauté scientifique.  Pourtant, sa croissance et son appréciation chez les patients encourage certains ostéopathes à perpétuer ces pratiques polémiques.

 

Dans son approche médicale moderne, l'ostéopathie de demain se voit universitaire, en osant remettre en question ses dogmes fondateurs pour devenir un partenaire, un acteur de confiance du monde médical.

 
 

EN BREF

  • douleur aigüe

  • blocage vertébral

  • enthésopathies et tendinites

  • traitement de fond

  • douleurs chroniques

  • entretien et performances

Douleurs Sportives

Dans le cadre d'une prise en charge urgente ou d'un entretien de fond, la place de l'ostéopathie dans le sport ne cesse de croître.  Dans la pratique de haut niveau, où l'ostéopathie est désormais monnaie-courante, au sportif amateur, elle s'adresse à tous. L'ostéopathie est principalement recommandé dans un but curatif, sur terrain douloureux, mais également dans la prévention de lésions de surmenage mécanique, comme les enthésopathies. 

Amélioration des performances, suivi d'activités, conseils méthodologiques adaptés aux besoins de chacun, l'ostéopathie se base sur un socle solide de connaissances anatomo-physiologiques pour comprendre et accompagner au mieux chaque demande.

 

Grossesse

& nourrissons

L'ostéopathe sera un allié tout au long de votre grossesse, ainsi que dans les premiers moment de vie  de votre enfant. Les variations morphologiques préparant l'accouchement s'associent souvent à des douleurs du bassin et des lombaires chez la mère, se compliquant parfois de sciatalgies intenses.  La prise en charge ostéopathique s'oriente alors vers un rééquilibrage des tensions musculaires ainsi qu'une mobilisation douce du bassin, ainsi que d'exercices au domicile.

Dans cette optique, la collaboration de l'ostéopathe avec votre sage-femme apporte la complémentarité idéale pour vous préparer dans les meilleurs conditions.

​Après l'accouchement, par voie basse ou césarienne, l'ostéopathie soulage les douleurs et favorise le bon rétablissement musculo-ligamentaire du bassin et du rachis, dans un travail conjoint avec la kinésithérapie.

Votre nourrisson n'est pas en reste. Dans de nombreux cas l'ostéopathie peut apporter confort et amélioration immédiate de nombreux symptômes.

EN BREF

  • lumbago et douleurs du bassin

  • sciatique

  • renforcement du périnée

  • aide à l'allaitement

  • plagiocéphalie positionnelle

  • reflux gastro-œsophagien

  • coliques

  • pleurs et troubles du sommeil

  • stress du nourrisson

  • douleurs et séquelles de césarienne

 

EN BREF

  • Douleur de croissance mal identifiée

  • raideur du dos et de la nuque en période d'examen

  • stress

  • difficulté de concentration

  • plainte répétée de gène

  • irritabilité

  • perte de confiance en soi

Enfants & ados

Tout au long de sa croissance, l'enfant subit d'importantes modifications musculo-squelettiques. Le développement du rachis par exemple n'est pas linéaire, ainsi l’asymétrie structurelle entre dos et membres, couplée aux fortes contraintes physiques, peut provoquer douleur et inconfort chez l'enfant et l'adolescent. Cette période de la vie est également celle de longues périodes d'étude, principalement en position assise, éprouvantes pour un rachis en croissance.

Le développement psychosomatique n'est pas en reste, et si l'état d'esprit influence le bien être corporel, la réciproque est tout aussi vrai. De sensation désagréable à position d'inconfort, vers la douleur chronique, ces dysfonctions de croissance peuvent à leur tour agir négativement sur la psyché de l'enfant. Stress, sommeil difficile, perte de concentration, irritabilité... si ces symptômes n'évoquent pas en premier lieu une prise en charge ostéopathique, ils sont pourtant fréquemment les manifestations secondaires d'un désordre physique.

 

Nuque, dos & maux de tête

L'ostéopathie est fortement indiquée en cas de torticolis, cervicalgie ou dorsalgo mécanique. Le rôle des cervicales et thoraciques est toutefois moins connu dans l'origine de douleurs mal identifiées.

Maux de tête (céphalées de tension), troubles fonctionnelles de la mâchoires, névralgie du trijumeau, douleur dans les bras (névralgie cervico-brachiale) sont autant de ces manifestations secondaires. L'ostéopathie, par une approche musculaire, neurale et articulaire, est une solution fiable et rapide pour une grande proportion de ces cas.

Le dos, et ses implication costales, joue également un grand rôle dans les douleurs respiratoires, la gestion du stress par la respiration abdominale, ainsi que les douleurs de névralgies (principalement intercostales)

Travail de bureau sur ordinateur, position de bras non-ergonomique : l'impact des professions modernes n'est pas à négliger dans la survenue de ces symptômes, mais des solutions préventives peuvent être mises en place avec votre ostéopathe.

EN BREF

  • torticolis, cervicalgie et dorsalgo mécanique

  • maux de têtes (céphalées de tension, arnoldite)

  • troubles de la mâchoire

  • névralgie du trijumeau

  • névralgie cervico-brachiale

  • dos ou nuque bloqué

  • névralgies intercostales

 

EN BREF

  • lumbago mécanique

  • sciatique, cruralgie

  • douleurs neuropathiques dans la jambe

  • impossibilité de se redresser

  • faux mouvement avec ou sans bruit articulaire

  • douleurs du bassin et du pubis

  • jambes lourdes, cotonneuses

  • séquelles d'hernie discale

Lombaires, bassin & sciatique

"mal du siècle", le mal de dos, ou lombalgie, est l'une des indications première de l'ostéopathie. Accompagné ou non de douleurs sciatiques, chronique ou aigü, l'ostéopathie s'adapte aux situations pour vous fournir un traitement en adéquation avec vos douleurs et votre historique médical. Par sa formation, l'ostéopathe universitaire vous garanti un examen clinique approfondie et qualitatif. Les lombaires et le bassin sont un point de passage stratégique vasculo-nerveux, et les manifestations douloureuses peuvent être distantes de leur origine. Picotement sur la cuisse, spasme musculaire dans le mollet ou encore brulure fessière sont autant d'indices d'une compression neurale à ces niveaux.

Contrairement à une idée reçue bien implanté, un antécédent d' hernie discale n'est pas une contrindication à la prise en charge ostéopathique, mais uniquement à la manipulation vertébrale. En revanche, il est important de signaler qu'une compression nerveuse est d'autant plus dur à traiter qu'elle est ancienne, aussi ne tardez pas à consulter dans ces situations.

 

Posturologie

Notre corps assure son équilibre par un jeu permanent de contrôle et de stabilisation, indissociable de notre statut de bipède. Si le contact au sol, par la pression sur la voute plantaire, constitue notre première source d'information quand à notre stabilité, il existe de nombreuses autres sources d'entrées sensorielles. Mâchoire, oreille, œil ou toucher sont autant de pistes à explorer dans le cadre d'une symptomatologie de longue durée que rien ne semble traiter durablement.

L'examen posturologique vise donc à déterminer les qualités de ces différentes entrées sensorielles, par leur impact sur la stabilité, l'équilibre et le tonus musculaire. Dans un second temps, et sur base de cette examen,  le posturologue corrige ces perturbations pour un maintien du soulagement sur le long terme. 

EN BREF

  • récidive de douleurs chroniques

  • fatigue excessive

  • perte d'équilibre et de force

  • vertiges et nausées

  • douleurs du bassin et des lombaires

  • bruxisme (grincement des dents)

  • fatigabilité visuelle

  • sensation de ne plus être droit